Vous retrouverez mes 5 articles sur la bourse en cliquant sur "Bourse" dans les items proposés en catégories dans la colonne de droite. Bonne lecture

(bourse)

La bourse est un excellent placement, sans doute le meilleur c'est-à-dire le plus rentable. Mais il est deux règles à respecter pour placer son argent efficacement sur le long terme.

Observons le comportement traditionnel du petit porteur. Alors qu'il n'a pas investi en bourse, il constate en l'année 2xx1 une croissance de +10% de la valeur des actions. L'année 2xx2 voit à nouveau une croissance de +10% qui fait dire à notre petit porteur potentiel : "Tiens ! la bourse monte". L'année 2xx3 est aussi celle d'une croissance de +10% ; le petit porteur se dit en lui-même que ceux qui ont placé de l'argent ont fait des gains. À la fin de l'année 2xx4 caractérisée par +10% d'évolution des cours, les banques lancent des publicités sur les placements en actions. Finalement, alors que la bourse a crû de 10% en l'an 2xx5, notre petit porteur se dit qu'il ne va pas être le dernier des imbéciles et que lui aussi, il va investir et gagner en bourse.
Mais voilà, lorsqu'il prend cette décision, la bourse a augmenté dans notre exemple de 61% ; ce niveau répercute une amplification des résultats économiques grâce aux anticipations positives des spéculateurs. En réalité, la bourse est à la veille d'une grande dégringolade.
L'année 2xx6, la bourse perd 50% et les placements de notre petit porteur également. Au bout de quelques années, en 2xx9, qui constate l'absence de croissance des cours, notre petit porteur décide de vendre, car "perdu pour perdu ..."
Mais voilà, lorsqu'il prend cette décision, la bourse est à la veille d'un nouveau cycle de croissance dont il ne bénéficiera pas.

On ne doit pas investir à la bourse (sur des actions ou Sicav en actions) quand on a de l'argent à placer. On ne doit pas vendre ses placements quand on a besoin de son argent.
On doit investir à la bourse quand elle est basse et vendre quand on a fait un bénéfice.
Il suffit de prendre l'indice CAC 40 depuis sa création (au début des années 80). Puis il faut observer si l'indice est haut ou bas ; pour cela, on peut lire la presse, écouter son banquier et comparer le cours avec le record.
Une fois le placement réalisé, on se fixe un niveau réaliste de plus value ; dès ce niveau atteint, on vend sans se poser de question et on replace son argent ailleurs qu'à la bourse, par exemple sur un livret d'épargne.
Quelle action acheter ? Des Sicavs SBF 120 (c'est-à-dire composées des 120 plus grandes entreprises de la bourse parisienne) voire des sicavs généralistes actions européennes.
Bien sûr, il ne faut jamais avoir besoin de cet argent.

Les deux règles sont donc : on achète quand les cours sont bas, on revend quand les cours sont haut.
(Il en est, en réalité, une troisième : quels sont les avantages fiscaux du moment ?)

Actuellement les cours sont assez bas (ils peuvent sans doute descendre encore), c'est un moment propice pour investir. Le CAC a atteint les 6900 points, le 4 septembre 2000 pour tomber à 2400 points en 2003 pour être à 4300 points environ ce début de semaine.

Certains économistes pensent que les périodes de croissance boursière vont être de plus en plus soutenues tandis que les périodes de chute seront plus brutales et répétées.

Bons placements !

3032151431_33f0bf6721_m

CAJJ

NB 1 : les conseillers ne sont pas les payeurs

NB 2 : devant le succès de cet article, je l'ai complété par deux autres pour comprendre pourquoi la bourse monte : 27 et 30 janvier 2009 sur ce blog, réédité les vendredis à venir.