1945 - 1975 : les trente glorieuses

1975 - 2015 : les quarante piteuses

Aujourd'hui en 2017, est-on passé dans une autre ère ? Oui, je crois que la France est en train de basculer dans un autre monde, dans une nouvelle ère. Je propose d'essayer d'en identifier la dynamique, ce moment de basculement, et les leçons sur le renouvellement de notre famille politique.

 

Observons deux phénomènes, tous deux issus du monde de l'entreprise.

 

Le management des start-up ou l'entreprise libérée

Le management des start-up a inventé une alternative au management actuel. L'idée est popularisée au travers du concept de l'entreprise libérée. Deux singularités peuvent dépeindre le caractère de cette révolution.

Dans une équipe, le chef devient animateur personne ressource, sorte de consultant interne. C'est l'équipe qui s'auto-détermine et s'auto-organise (en tous les cas pour partie). Le chef passe à un rôle de consultant pour l'équipe ; elle prend l'initiative de le consulter (ou non) ; le chef pose le cadre dans lequel l'équipe doit se décider et agir ; il accompagne les choix ; il est décideur en dernier ressort, pour autant que la proposition de son équipe lui apparaîtrait dans l'erreur.

La seconde singularité est d'être l'entreprise du pourquoi et non celle du comment. A ses employés, le management doit répondre à la question pourquoi et donner du sens au travail. C'est aux employés de répondre au "comment" : comment comptent-ils arriver aux résultats ?

Proposons une simple illustration. Dans une usine, sur une chaîne de montage, l'équipe décide de ses horaires, de son emploi du temps et de son calendrier. Le chef pose le cadre de ce qui est possible ou non, de l'objectif et des jalons de production à atteindre.

C'est la systématisation de ce mode de fonctionnement, jusqu'ici occasionnel, qui institue ce changement révolutionnaire.

Cette nouvelle organisation offre une réponse à deux objectifs majeurs : l'innovation et la mobilisation des salariés dans toutes les dimensions possibles.

Les valeurs attachées à ce mode d'organisation sont la bienveillance et la confiance mais aussi l'écoute, la reconnaissance, la responsabilité, la liberté, l'engagement. Il n'y a pas de nouvelle organisation véritable sans la mise en acte de ces valeurs.

Cette organisation et ces valeurs construisent une nouvelle cohésion d'entreprise pour une efficience durable, qui s'inscrit dans le moyen terme et non le court terme, et qui conjugue efficacité économique, efficacité organisationnelle, efficacité sociale et efficacité individuelle.

Bien sûr le monde n'est pas rose ; il est tout à fait possible d'instrumentaliser le concept pour servir des finalités différentes et inverses, tout comme il est encore possible que l'aventure d'une entreprise libérée finisse dans un plan social.

CAJJ