Après les trente glorieuses (1945-1975) et les quarante piteuses (1975-2015), une nouvelle ère émerge !

 

WAUQUIEZ c'est la France de 2012

Pas un mot sur le chômage dans son discours de Président des Républicains ! Incroyable !

https://www.republicains.fr/actualites_conseil_national_discours_laurent_wauquiez_20180127

Invraisemblable ! Comment les militants Républicains et lui-même peuvent-ils développer un projet politique pour la France et les Français où le problème de l'emploi n'existe pas ???

Quelle est sa lecture de la France ? On dirait une lecture marketing fondée sur la France de 2012 alors qu'on avance vers 2022 : ne parler que d'identité, de sécurité, d'immigration, de frontière, en défendant non la France et l'intérêt général, mais en étant un parti de classe (sic), le parti des classes moyennes. Mais parler d'emploi, d'avenir pour les enfants, de bien être au travail, d'avancées sociales ce n'est pas parler de taux de fiscalité, d'assurance vie etc. Chez lui le pouvoir d'achat n'est pas la conséquence de l'emploi et de la carrière, mais la résultante de la seule pression fiscale. C'est bizarre de sa part de ne voir l'action politique à l'aune de l'assistanat (prélèvements et aides)

Je comprends qu'il vise le premier tour des présidentielles en cherchant à agglomérer sur son socle électoral (un peu étroit) des déçus du FN. Peut-être que ça marchera pour le premier tour.

Mais au regard du changement d'ére, d'époque, de monde que j'énonce, un tel projet passera à côté de la France de 2022.

La droite, la vraie, celle de De gaulle (celle de VGE aussi) ça n'a jamais été sa droite hémiplégique seulement faite d'identitaire et de libéral (et seulement pour l'économie pas pour la société !!!).

 

MACRON c'est une synthèse de la politique française d'hier

Macron est un classique, un classique critique, mais un classique.

Il n'est pas "ni de droite, ni de gauche" mais bien "et de droite et de gauche". Ce qu'il propose c'est une synthèse assez intelligente de la droite et de la gauche. C'est sans doute ce qu'il nous faut aujourd'hui. Cela lui permettra sans doute de réussir un peu ou plus son quinquennat.

Sa politique est une politique de transition, celle dont la France à besoin aujourd'hui pour autant que la mise en œuvre soit efficiente.

C'est déjà bien.

Mais pour l'instant, il puise toutes ces idées dans le monde d'hier. Il n'est pas tournée vers l'avenir. Il ne propose pas de nouvelles choses mais seulement de choisir ce qu'il y avait de bien avant.

CONCLUSION

Ni l'un, ni l'autre ne semble s'inscrire dans le monde nouveau que je vois émerger. Ont-ils raison ? Ai-je tord ? Les semestres qui viennent confirmeront ou non ma thèse.

Et vous, vous en pensez-quoi ?

cajj