(bourse)

Réédition des articles de janvier 2009


Il s'agit de la suite de l'article du 27/01/09 qui complète l'article du 23/09/08 (sur comment placer son argent en bourse).

Quelques conclusions
En conclusion, le niveau des cours tient plus de l'épargne disponible que des résultats des entreprises. Il n'y a pas déconnection avec l'économie réelle ; il s'agit d'une autre réalité ; il s'agit d'une autonomisation de la bourse. La bourse sert surtout à recycler l'argent disponible et un peu à financer les entreprises et l'économie. La bourse monte quand il y a de la liquidité disponible et que les entreprises font des bénéfices. Et en général, plus les entreprises font des bénéfices plus il y a des liquidités et plus les cours montent.
Et inversement et comme vous l'aurez remarqué, nous sommes en crise : moins de bénéfices, moins d'argent à placer, ce qui renforce la chute des cours.

En France, les retraites sont financées par les actifs. Aux USA, les actifs mettent de l'argent (le leur !) de côté pour leur retraite ; cet argent est géré par des fonds de pension ; ce sont des sommes considérables ; les fonds de pension ont intérêt à attirer de nouveaux clients en montrant qu'ils placent leur argent de façon rentable ; donc ils placent en bourse, donc ils font monter les cours, enrichissement les actionnaires et leurs clients, et se développent.
À méditer !

Pendant ce temps, les Français sont dépouillés de la propriété de leurs entreprises car ils n'ont pas organisé leur épargne pour investir à la bourse. Je rappelle qu'une coopérative ne peut pas être victime d'une décision en provenance d'Inde, de Russie, des USA ou encore d'Arabie.
À méditer

En fin de comptes, en fin de conte, tout donne à croire que sur longue période, l'argent disponible ne fera que croître, plus en proportion que "l'économie réelle" ; la conséquence d'un tel phénomène est la montée des cours en bourse sur longue période et l'accélération des ruptures à la hausse et à la baisse.

CAJJ