(Repères)

Vaste programme que le titre de cet article. Néanmoins, je vais tenter en quelques mots de nous éclairer en espérant que mes simplifications ne trahiront pas trop la réalité.

La croissance
La croissance c'est l'augmentation de la production vendue. Elle résulte soit d'une augmentation de la demande, soit d'une augmentation de l'offre, soit de la conjugaison des deux.
Concrètement l'augmentation de la demande entraîne une augmentation des ventes ; pour augmenter les ventes les entreprises produisent davantage, et gagnent davantage d'argent. Elles augmentent alors la masse salariale (et les autres revenus). Cette augmentation se fait soit par l'augmentation des salaires, soit par l'augmentation du nombre de salariés, soit par l'augmentation des achats des entreprises favorisant le développement des salaires dans d'autres entreprises, soit enfin par un peu tout cela.
Les salariés étant plus riches et plus nombreux, consomment davantage, les entreprises produisent davantage et ainsi de suite.

La monnaie et le crédit
Pour pouvoir croître, il faut dépenser plus. Pour dépenser plus, il faut de l'argent. L'argent s'obtient par le crédit. Le crédit entraîne une création monétaire. Il faut que la masse monétaire s'accroisse en proportion de la croissance. Sa croissance est généralement un peu plus rapide et provoque de l'inflation ; ceci n'est pas gênant tant que cette inflation reste modérée. L'inverse de l'inflation s'appelle la déflation, c'est la baisse des prix et avec elle, la baisse des salaires. La déflation correspond à une crise.
Revenons à ce crédit octroyé. Il est dépensé et entraîne une croissance (parce qu'on dépense plus et produit plus qu'avant le crédit), donc entraîne un enrichissement collectif. Comme nous sommes davantage riches, nous pouvons emprunter toujours davantage et entraîner la croissance tout en remboursant nos crédits. Et si nous n'empruntons pas, nous faisons des économies qui elles sont prêtées contre un intérêt à d'autres, entreprises ou consommateurs.

La relance
La relance par la demande consiste à augmenter la consommation en distribuant de l'argent (financé par des emprunts) aux consommateurs.
La relance par l'offre consiste à faciliter l'action d'entreprendre aux entreprises : baisser la pression fiscale, réduire le poids administratif et celui des réglements, fluidifier le marché du travail par une baisse des contraintes du droit du travail….

La relance par l'Etat et son impasse actuelle
La relance par l'Etat consiste à augmenter les dépenses publiques en les finançant par des dettes. Ces dépenses développent la consommation et l'investissement et donc la croissance. La croissance permet de s'enrichir et de faire face aux remboursements des dettes contractées.

Le problème c'est que la dépense publique n'a plus l'effet d'entrainement souhaité. Autrement dit, chaque euro de plus dépensé par l'Etat ne génère pas la croissance attendue. L'Etat se retrouve avec un fort niveau d'endettement et n'est plus capable de rembourser la dette parce la croissance n'a pas été au rendez-vous.

cajj

suite à la suite