La guématrie des noms

La guématrie consiste à remplacer les lettres par des valeurs numériques et vise une exégèse propre à la Bible hébraïque. Selon ce procédé, en guématrie dite courte, le ‘a’ vaut 1, le ‘b’ 2 et le ‘z’ 26. En guématrie dite longue, le ‘a’ vaut 1, le ‘b’ 2, mais le ‘k’ vaut 20, le ‘i’ 30, le ’s’ 100 et le ’t’ 200.
En guématrie longue, Yoda, maître des Jedis, devient 765 tandis que Palpatine et Anakin, les deux pôles du mal, font 567. Entre 567 et 765, il y a 666. Le 666, c’est le nombre de la bête (le diable) dans l’Apocalypse de Jean ; mais, c’est aussi le nombre de l’archange Akatriel, ange de la couronne, figure solaire de la kabbale hébraïque. Là encore, c’est la dualité entre l’hubris et la diké, c’est une vision du bien et du mal en miroir et en inverse qui nous sont proposées. D’abord le 666 peut être lumière ou ténèbres selon son emploi, mais de plus, il est question d’un équilibre : l’un ne fonctionne pas sans l’autre.

Dans le film, les forces du mal reçoivent le dit « ordre 66 » : il ordonne la destruction de l’ordre Jedi, (sans doute doit-on y voir un écho à la destruction de l’Ordre templier ?). Or « ordre » (ou order en anglais) donne 6 en guématrie, et voilà qu’on retrouve 666.

HLL



Le 111 apparaît également dans Padmé Nabéri, nom de la mère de Luke et dans Léia + Han futurs parents d’une nouvelle lignée de Jedis. Ce 111 renvoie pour Paul-Georges Sansonetti à d'autres héros comme T.A. Henderson, héros de Matrix ou Azlan et Peter dans Narnia. Pour notre professeur, 111 blasonne traditionnellement la notion de pôle spirituel, renvoie au centre suprême. Il est question, non du trois, mais plus précisément du triangle, du 3x1, qui renvoie à la notion de dieu Trine. On retrouve ce triangle dans les églises chrétiennes pour symboliser la sainte-trinité et dans bien d’autres systèmes spirituels.

Padmé_Amidala
Si cette lecture guématrique pourrait être discutable, avouons que le nombre des coïncidences donne légitimité à identifier une volonté manifeste (de clins d’œils) chez les scénaristes.

 

cajj

 

PROCHAIN EPISODE : La symbolique des héros