Et dire qu’on critiquait Nicolas Sarkozy. Nous avions raison : il n’était qu’un vulgaire amateur. François Hollande, lui président, a une capacité à cliver non par ses discours mais par ses actes, à diviser les Français, à les opposer les uns aux les autres, les élus et la nation, l’Etat et le peuple, les fonctionnaires et les gens, les riches et la France, qui est hors du commun.
Sir Hollande nous fabrique la France désunie. Honte à lui ! Mais c'est bien la politique d'un aristocrate, d'une Marie-Antoinette loin du peuple et de sa vérité.
cajj