Certains journalistes de gauche dénient à Jérôme Cahuzac d'être socialiste. Ainsi l'horrible affairiste Cahuzac serait finalement un homme de droite.

La vérité est que c'est exactement le contraire. Jérôme Cahuzac est un pur produit du socialisme. Le nier, c'est nier la nature profonde du socialisme et s'interdire de comprendre la réalité telle qu'elle est.

Etre un repris de justice est-ce l'apanage de la droite ? Comme cela a été rappelé utilement les élus Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir ont été condamnés par la justice à des peines de prison avec sursis. Nous nous garderons bien de compter les points entre les camps. Notons simplement que les comportements condamnables existent à gauche. Ajoutons, que Sir Hollande a commis un péché originel en composant un gouvernement pour illustrer l'exemplarité avec des gens qui ne l'étaient pas.

Les "affaires" sont-elles l'apanage de la droite ? Citons à ce sujet la récente déclaration de la journaliste Audrey Pulvar dont la réputation n'est pas d'être de droite : "On a l'impression de revenir aux heures sombres du premier et du deuxième septennat de François Mitterrand. Le premier septennat était déjà marqué par des affaires. Le deuxième, on pataugeait dedans en permanence."

Faire du business est-ce l'apanage de la droite ? Non, bien sûr. Mais l'idée que le business est une caractéristique plus de droite et que l'art ou le service de l'Etat est une caractéristique plus de gauche est quelque chose qui se défend. Ainsi, aucun ministre de gauche ayant déclaré son patrimoine n'a placé son argent dans des entreprises. Cela en dit long : si les élus de gauche se méfie de l'entreprise, comment voulez-vous que nous retrouvions le chemin de l'emploi ?  

En quoi Cahuzac a-t-il un comportement exclusivement de gauche ? En mentant. Pourquoi ? Parce que pour mentir comme cela, il faut pouvoir le faire. L'élu de gauche en prétextant être au service des plus humbles, se dédouane de tous ses péchés. Ainsi, au prétexte que Cahuzac était un député socialiste puis un ministre socialiste, il considérait que ses arrangements avec le fisc étaient bien pardonnables.
Dans la culture de gauche, un type de droite est un sale exploiteur. Aussi, lorsqu'on est de gauche la fin justifie les moyens. La fin c'est le service des exploités. Puisqu'on est de gauche, on s'autodéclare au service des exploités ; puisqu'on est de gauche les petits ou les grands arrangements avec la vie sont au service des exploités donc ils ne sont pas à suspecter.
Un élu de droite qui truande le fisc est un sale affairiste. Un élu de gauche qui truande le fisc sert les humbles.

Bien sûr cet opium du peuple, le peuple n'y croit plus. L'escroquerie intellectuelle qu'est la gauche ne passe plus ; les Français ne veulent plus de bons sentiments mais des résultats; l'escroquerie aux bons sentiments marchent en période électorale contre un Sarkozy usé c'est tout.  

cajj