On peut légitimement s'inquiéter du haut niveau d'intentions de vote en faveur du FN pour l'UMP dans la perspective des législatives.

Que Nicolas Sarkozy perde ou gagne, on peut craindre une déroute UMP aux législatives dans le premier cas ou une grande difficulté à constituer une majorité dans le second.

Pour l'UMP, l'élection est à 4 tours. Se qualifier pour le second tour des présidentielles, gagner au deuxième, prendre l'ascendant au premier tour des législatiives et constituer une majorité au second.

Pour le PS, c'est quand même plus simple.

Le passage de Bayrou au-dessus de Marine Le Pen pourrait provoquer une chute de cette dernière mais ne rendrait pas les législatives moins simples.

cajj