(Repères)

Le débat sur le réchauffement climatique me gêne. De mon point de vue, il occulte une réflexion sur les vrais enjeux, vrai au sens d'important. Notons qu'il fait 15°C en moyenne annuelle sur Terre, il faisait 20°C quand l'homme est apparu et 25°C à l'époque des dinosaures ; je note qu'avec un réchauffement de +10°C la vie existait et était dynamique.

Les grands enjeux sont :
- l'énergie pour demain : à 100 ans, les réserves de pétrole, d'uranium, de charbon sont limitées ; hors la fusion nucléaire (reproduction du principe du soleil) qui n'est pas maitrisée, il faut plonger dans les énergies renouvelables. Nous avons le temps de prendre le tournant, mais quand nous le prendrons, l'ambition devra ne pas être à la marge, les énergies renouvelables devront nous fournir l'essentiel de nos ressources énergétiques.

- se nourrir et nourrir la planète :  c'est une question de qualité (OGM, pesticide…) et de quantité.

- l'eau : notre planète regorge d'eau ; mais elle n'est pas répartie comme il faudrait et elle exige que nous la gérions, ici et ailleurs.

- les déchets : la gestion de nos déchets est un vrai enjeu. Nous avons connu 50 ans de problème pour quelques pays ; demain, c'est 1000 ans, pour 100 fois plus d'habitants que les "riches" du siècle dernier.

- les pollutions : le problème d'une pollution tient à ses conséquences  lointaines. Le deuxième grand problème tient à ce que les pays industrialisés et développés ont la capacité de gérer les leurs (mais beaucoup reste à faire) ; c'est bien plus difficile avec les pays pauvres.

- la biodiversité : c'est compliqué, l'urgence n'est sans doute pas de sauver la biodiversité mais de comprendre comment cela fonctionne et d'adopter des modes de vie adaptés à sa préservation. Néanmoins, je me demande, si demain, ce n'est pas l'homme qui va inventer (créer) les nouveaux insectes et animaux.

- le développement économique : les progrès sont certains, la Chine, la Russie, l'Inde, le Brésil… connaissent une élévation remarquable de leur niveau de vie. Cela est encourageant. Il faut continuer. L'enjeu second est de construire un modèle de développement qui soit durable (cf.: ci-dessus).


cajj

Terre