CONTEXTE
Trop souvent, des enfants, collégiens ou lycéens, consomment de l'alcool et de la drogue de façon non occasionnelle. Cette consommation se fait à l'insu de leurs parents et du corps enseignants.
Seule la connaissance de la consommation individuelle peut permettre aux parents et enseignants aidés du corps médical d'intervenir.

PROPOSITION
Organiser le dépistage de ces pratiques par un contrôle(s) annuel "anti-dopage" inopiné.

COMMENT
Dans le cadre de la médecine scolaire sauf désaccord parental.

MOYENS
Etablir la ligne budgétaire nécessaire.

COMMENTAIRES
La dimension préventive me semble importante et a priori efficace. Les enfants sachant qu'ils sont susceptibles, contrairement à aujourd'hui, d'être pris sur le fait d'une consommation illicite devraient eux-mêmes ne pas consommer (en tous les cas régulièrement) avant d'être pris.

CAJJ